La cérémonie de commémoration du 11 novembre et l’hommage à Francis de BUIGNE

Publié dans Événement.

HOMMAGE à Francis de BUIGNE Enfant de Saint-Michel-sur-Loire (1913-1945) «Mort pour la France» «Mort en déportation»

Ce 11 novembre dernier, la municipalité de Saint-Michel-sur-Loire et la section des Anciens Combattants ont rendu hommage à Francis de Buigne, mort pour la France en déportation en Allemagne en 1945, en le faisant inscrire sur le monument aux morts par devoir de mémoire et pour réparer l’erreur de son oubli comme expliqué ci-dessous. La cérémonie fût relevée par la présence de son neveu, Mr Alain Berly de Buigne et de son épouse, qui avaient accepté de nous honorer de leur présence.

Francis de Buigne est né le 25 mars 1913 à Saint-Amand-les-Eaux dans le Nord, fils unique de Jean de Buigne, croix de guerre 14-18, et de Mathilde Lemay. Jean de Buigne (le père) achète le château de Planchoury à Saint-Michel-sur-Loire en 1938 et le modernise en installant sur le domaine une exploitation agricole.

Pendant la guerre 1939-1945, Francis de Buigne s’engage dans la résistance, et utilisera les caves du château pour faire des réunions secrètes, ainsi que les Caves Marquets et les Caves Robin, dans le coteau. Il y aurait installé un émetteur radio. Par la suite, il va rejoindre les Forces Françaises Libres.

Il sera arrêté à Bordeaux, et sa disparition resta un mystère : pendant longtemps ses parents ne surent ce qu’il était devenu. En fait Francis de Buigne fût déporté dans les camps de concentration en Allemagne  (Buchenwald, Dora, et Nordhausen). Déporté une première fois, il s’est évadé, puis fût repris et emmené au camp de Nordhausen, camp d’extermination créé par les SS. Les déportés y étaient simplement entassés dans des hangars. A ces conditions de vie s’ajoutait le fait que le camp était sous contrôle de criminels de droits communs, surnommés les « triangles verts », aux exactions sadiques.
Le 3 avril 1945, le camp de Nordhausen fût bombardé par l’aviation américaine ; il fût libéré par les forces de la 104ème division d’infanterie américaine le 12 avril 1945. Lorsque les soldats américains entrèrent dans le camp, un spectacle apocalyptique les attendait : près de 3000 cadavres jonchaient le sol, les rares survivants reçurent immédiatement les soins appropriés mais en dépit des efforts des américains, de nombreux déportés moururent encore dans les heures et jours qui suivirent. Ce fût le cas de Francis de Buigne qui décéda le 15 avril 1945 à Nordhausen.

Le Ministère des Anciens Combattants ne dressa son acte de décès que le 7 juillet 1955 (10 ans plus tard !), acte qui fût lui-même retranscrit sur les registres de l’état civil de la commune de Saint-Michel-sur-Loire le 16 juillet 1955 (Francis de Buigne étant domicilié au château de Planchoury). Francis de Buigne fût décoré à titre posthume :
  • de la Médaille Militaire.
  • de la Croix de Guerre 39-45.
  • de la Médaille de la Résistance.
Du fait de cette retranscription tardive, et sans doute uniquement administrative, il a été complètement oublié, et n’avait pas été mentionné sur notre monument aux morts. La commune de Saint-Michel-sur-Loire se devait de réparer cette erreur, et c’est pourquoi la Section des Anciens Combattants de Saint-Michel-sur-Loire, appuyée par la Municipalité, a fait inscrire le nom de Francis de Buigne sur le monument aux morts de la commune, par devoir de mémoire.

Après une allocution du maire Mr Jean-Pierre Josse, puis du Président des Anciens Combattants, Mr Jean Couédriau commémorant les faits, Mr Alain Berly de Buigne remercia fortement la municipalité en évoquant ses souvenirs d’enfance et de vacances au château de Planchoury, et le silence de Mr et Mme de Buigne devant cette cruelle perte de leur fils unique.

Mr Alain Berly de Buigne a été marqué par cet hommage, et par le contact qu’il a eu avec les différents responsables, surtout avec certains habitants de Planchoury avec lesquels il a pu faire revivre sa mémoire.

Madame Geneviève Keyaerts, actuelle propriétaire du château de Planchoury, également présente à la cérémonie, a ensuite accueilli Mr et Mme Alain Berly de Buigne au château de Planchoury où beaucoup de détails d’enfance ressurgirent.

Recherchez

Adresse mairie

  • 1 place du 11 Novembre
    37130 Saint Michel sur Loire

Horaires de mairie

lundi 16h – 18h
mardi au vendredi 10h – 12h
Samedi 10h30 – 12h