Les médaillés de Sainte-Hélène

Publié dans Histoire locale.

La médaille de Sainte-Hélène, a été instituée par Napoléon III par le décret du 12 août 1857 pour être remise à tous les militaires français et étrangers des armées de terre et de mer qui avaient combattu sous les drapeaux de la France de 1792 à 1815. (Ils étaient environ 405 000 encore vivants en 1857).

medailles
La médaille a été frappée par Désiré-Albert Barré, graveur général de la monnaie de Paris. Elle porte à l’avers, l’effigie de Napoléon 1er (profil droit), cerclée de lauriers et surmontée de la couronne impériale, et revers la phrase « à ses compagnons de guerre, sa dernière pensée, Sainte-Hélène 5 mai 1821 » entourée de l’inscription circulaire « Campagnes de 1792 à 1815 ». La médaille a une hauteur de 50 mm pour une largeur de 31 mm. Le ruban est vert avec 5 liserés rouges.
La médaille était présentée dans une boîte en carton blanc portant en relief sur le couvercle, l’aigle impérial, la dédicace et la date du décret. Un prospectus vert y était joint. Le titulaire recevait une petite pension qui se montait, en 1866, à 150 francs.

La distribution se fit dans toute la France le dimanche 15 novembre 1857, jour de fête de l’Impératrice et anniversaire de la bataille d’Arcole (ville d’Italie où Bonaparte enleva le pont d’Arcole aux Autrichiens en novembre 1796).

Les Médaillés de Sainte-Hélène en 1857 originaires de Saint-Michel-sur-Loire :
Dezaunay Pierre soldat au 65ème régiment de ligne parti en 1808 en Hollande et Belgique.
Breton Urbain soldat au 47ème régiment de ligne.
Fuselier René voltigeur au 10ème régiment de ligne.
Laurion Etienne voltigeur au 2ème régiment de la garde.
Proust Antoine soldat au 119ème régiment de ligne.

Recherchez

Adresse mairie

  • 1 place du 11 Novembre
    37130 Saint Michel sur Loire

Horaires de mairie

lundi 16h – 18h
mardi au vendredi 10h – 12h
Samedi 10h30 – 12h