Le relais de la poste aux chevaux de Planchoury aux 17 ème et 18 ème siècle

Publié dans Histoire locale.

La route de la Poste aux chevaux Paris-Nantes par Orléans et Tours suivait les « levées » de la Loire sur lesquelles la route était robuste et compacte, empierrée durablement, dont l’entretien était assuré par l’administration des « Turcies et Levées ».

medailles
Depuis Tours, il y avait un relais à Luynes ( à Port-de-Luynes), puis à Cinq-Mars-la-Pile ( précisément à un lieu appelé à l’époque la Pile de Saint-Marc), puis à Planchoury.
Chronologiquement dans le temps, le relais fût d’abord à Planchoury, puis fût transféré à Langeais ; mais il fût souvent nommé Langeais, même lorsqu’il était à son premier emplacement sur Planchoury.
Il n’est pas mentionné dans l’état des Postes d’Henri III de 1584, mais on connaît le Maître de Poste en 1608, Louis Douatigny mort en 1611 ; il cède la place à Charles Mahoudeau.

Le relais de la Poste aux chevaux de Planchoury n’est pas facile à situer. A cet endroit la route 952 fait un coude brusque vers le sud pour retrouver sa direction première 300 mètres plus loin. Jadis elle continuait tout droit et passait plus près du château de Planchoury. La carte de Cassini montre les deux tracées, ce qui signifie que la modification a eu lieu vers la fin du 18éme siècle. Vers la moitié du 19 ème siècle la voie ferrée, ici assortie d’un remblai très élevé vient encore bousculer la topographie. Nonobstant ces chambardements, quelques vieux bâtiments semblent disposés comme pourraient l’être ceux d’un relais de Poste.

Les Maîtres de Postes de Planchoury connus furent Urbain Hudault, sergent royal, décédé en en 1662 ,puis un de ses petits fils Urbain Hudault, sénéchal des Réaux. En 1714, le maître des Postes de Planchoury, Mr Farouelle, vend sa charge à Charles Jouin qui lui succède encore quelques années.

D’après les livres des Postes, c’est en 1729 que le relais est transféré de Planchoury à Langeais : de sources certaines il fût de 1792 à 1823 à l’ancien hôtel du Lion d’Or ( maintenant l’hôtel restaurant Hosten –Errard), mais avant et après ces dates on en est réduit à des hypothèses sur le bourg de Langeais.

Les relais de Postes aux chevaux suivants sur la route de Nantes étaient situés aux Trois Volets, vers la Chapelle-sur-Loire, et puis à Chouzé.

Les Maîtres de Poste étaient propriétaires de leur charge et se la transmettaient de père en fils, ou la vendaient avec l’accord du Contrôleur Général. Dans beaucoup d’endroit les Maîtres de Poste s’étaient assurés l’exploitation des relais de chevaux de louage, et tenaient parfois auberge. Les Maîtres de Postes avaient le droit exclusif de la location des chevaux « courant la poste » sur la route desservie, ce droit datait du roi Louis XII.

Le Directoire des Postes d’Indre-et-Loire relève qu’en 1794 il y avait 24 chevaux au relais de Langeais.

Le relais de la Poste aux chevaux de Planchoury garde son secret quant au bâtiment exacte qui l’abritait, mais peut être qu’un habitant de Planchoury détient dans son grenier des vieilles archives du 17ème siècle parlantes...

Recherchez

Adresse mairie

  • 1 place du 11 Novembre
    37130 Saint Michel sur Loire

Horaires de mairie

lundi 16h – 18h
mardi au vendredi 10h – 12h
Samedi 10h30 – 12h