Croix et calvaires de St Michel

Publié dans Patrimoine.

Les Croix et Calvaires font partie du petit patrimoine « remarquable » de notre commune. On les rencontre au détour des routes et carrefours de nos campagnes, témoins de la foi des chrétiens qui exprimaient leurs reconnaissances, leurs prières ou leurs vœux.

A Saint-Michel, on recense 3 calvaires. L’un est en pierre et serait vraisemblablement du XVIII siècle, les deux autres datent du 19ème siècle et les croix sont forgées dans le métal, de tailles modestes fixées sur des socles plus ou moins importants en pierre. Elles ont remplacé de vieilles croix en bois vermoulues, déjà posées aux mêmes endroits il y a bien longtemps.

La croix du cimetière
La croix du cimetière

La croix du cimetière

Cette croix en pierre est la plus ancienne, et date vraisemblablement du début du XVIIIème siècle. Tout en pierre sur une colonne cylindrique en guise de fût, posée sur un autel de pierre. Elle dû sans doute être ramenée au cimetière lorsque celui-ci fût installé à l’emplacement actuel. Mais aucun texte à son sujet n’a été retrouvé à ce jour.

La Croix Blanche
La Croix Blanche

La Croix Blanche

Cette croix en bronze évidée, à volutes lobées, peinte en blanc, a un christ crucifié sur une petite croix incluse dans la grande. Deux anges sont debout en bas de la croix de chaque côté du fût et dos à dos : ils ont les mains jointes, signe de la prière. Des tiges partant des quatre angles de la croix et groupées en faisceaux traduisent le rayonnement divin. La croix est soutenue par un socle de pierres en forme de colonne parallélépipédique qui domine le centre du carrefour de la Croix Blanche, entre la route du coteau et la route de Commendin.

Elle fut bénie en 1876 :
« L’an 1876, le 24ème jour de mois de mai, nous curé de Saint-Michel-sur-Loire soussigné (L. Destreguil), nous sommes rendus processionnellement (à 6 heures et demie du matin, après avoir dit la messe) à un endroit nommé « la croix blanche », pour bénir une croix en bronze peinte de couleur blanche, montée sur un piédestal en pierre dure, cimentée de chaux hydraulique. Etaient présents à la bénédiction Monsieur Bertheau, instituteur accompagné des garçons de son école, les sœurs religieuses au nombre de trois) accompagnées également des petites filles de leur école, un certain nombre de femmes du bourg, et de différents endroits, et en particulier de Pont-Boutard. Cette croix a été donnée par madame veuve Marcel Marchand en mémoire de son mari, lequel l’avait fait faire de son vivant pour remplacer une croix en bois détruite par le temps. » (Extrait du registre de paroisse tenu par le curé L. Destreguil, gardé aux archives de l’Archevêché à Tours.)

Autrefois chaque année à la Saint-Michel (le 29 septembre), traditionnellement une procession religieuse très suivie en l’honneur de Saint-Michel était organisée par le curé depuis l’église jusqu’au calvaire de la Croix Blanche.

La Croix dite de Planchoury
La Croix dite de Planchoury

La Croix dite de Planchoury

Cette croix en bronze évidée, avec la Sainte Vierge comme sujet principal qui tient sur ses genoux l’Enfant Jésus dans un ovale flanqué de deux tiges qui en imposent pour être des cierges. Au centre se trouve son monogramme AM Ave Maria) en lettres entremêlées. La croix est posée sur un socle en pierre, avec un vieux rosier à son pied, et située dans un renfoncement, à la sortie du village à droite le long de la route, au départ du mur du château de Planchoury.

Elle fut bénie en 1877 :
« L’an 1877, le 6ème jour du mois de mai, cinquième dimanche après Pâques, à l’issue des vêpres qui ont commencé à 4 heures du soir, nous nous sommes rendus processionnellement à la croix dite de Planchoury située à la limite du clos (mur) du château de Planchoury, à droite du chemin qui descend vers le hameau de Planchoury. Par les Soins de Monsieur Albert Lemesle, propriétaire du château de Planchoury, une grande croix de bois vermoulu avait fait place à une croix de bronze haute de 1,90m ayant à son centre la représentation de la Sainte Vierge assise, et fixée sur un piédestal carré de pierre dure. Monsieur l’abbé Sorin, curé de Langeais a d’abord prononcé un éloquent discours dont le texte était cette parole de Notre Seigneur : « Quand je serai élevé sur la croix, j’attirerai tout à moi ». Puis en vertu de l’autorisation qui nous avait été accordée de vive voix par Monseigneur l’Archevêque de Tours se trouvant à Bréhémont pour la confirmation le 30ème jour du mois d’avril, il a béni cette croix nouvelle.
Etaient présents à cette cérémonie Monsieur Bonnin, curé de Cinq-Mars, Monsieur Fleurat, curé de Saint-Patrice, Monsieur Maumain, vicaire de Cinq-Mars, Monsieur Chrétien, éleve du grand séminaire, et moi-même soussigné, L. Destreguil, curé de Saint-Michel. » (Extrait du registre de paroisse tenu par le curé L. Destreguil, gardé aux archives de l’Archevêché à Tours).

Recherchez

Adresse mairie

  • 1 place du 11 Novembre
    37130 Saint Michel sur Loire

Horaires de mairie

lundi 16h – 18h
mardi au vendredi 10h – 12h
Samedi 10h30 – 12h