Le fauchage tardif

Publié dans Intercommunalité.

Initiées par le Conseil Général en charge des routes départementales, les modalités de fauchage des routes et voies communales ont été revues en se basant sur les principes suivants :

Fauchage raisonné : ensemble de bonnes pratiques destinées à rationaliser le fauchage en bord  de routes afin que les enjeux environnementaux et économiques soient pleinement intégrés et pris en compte dans les objectifs de sécurité et de conservation du patrimoine routier.

Il s’agit de faucher le juste nécessaire aux moments appropriés

Respect de l’environnement :

La gestion raisonnée des dépendances (bas-côtés) vertes routières : Il s’agit de faire ce qu’il faut, sans excès, mais d’insister sur les zones aux enjeux sensibles.
Elle permet de respecter la diversité écologique des bords de route, d’éviter la prolifération de plantes envahissantes, chardons des champs, renouée du Japon et la propagation de maladies phytosanitaires.

Enjeu de sécurité des usagers :
Il convient de dégager la visibilité dans les carrefours, les virages et toutes les configurations sensibles (débouchés, arrêts de cars,…) la signalisation de police et de prévenir tout accident pouvant découler d’un défaut d’entretien des plantations.

Le fauchage raisonné englobe :
-    la réduction des produits phytosanitaires et pour tendre vers leur suppression ;
-    le choix d’une hauteur de coupe adaptée 10cm ;
-    la réduction de la largeur de coupe (1.20m environ) tout en conservant le maintien des dégagements de sécurité (surlargeur : carrefours, virages dangereux, panneaux,…)

La mise en place du fauchage raisonné englobe la notion de fauchage différencié décliné en mode  « intensif » et « extensif »

Les secteurs seront identifiés par le STA (conseil général)
Intensif :
- secteurs à haut risque d’incendie (le fauchage est alors étendu au niveau des zones situées au-delà du fossé dès la deuxième passe) ;
- routes présentant des accotements étroits ;
- abords de sites avec enjeu sécuritaire, économique, touristique,…
- zones où des espèces envahissantes type chardons sont observées.

Extensif :
il permet de :
- reporter le fauchage au-delà de la bande de sécurité à l’automne ;
- favoriser le maintien de certaines plantes sauvages, voire des espèces protégées ;
- permettre des gains économiques (usure du matériel, carburant,….)
- minimiser la gêne aux usagers en réduisant le nombre d’interventions.


Cette petite information ne satisfera pas tout le monde, mais il faut s’adapter aux nouvelles prescriptions découlant du Grenelle de l’environnement là aussi.

Recherchez

Adresse mairie

  • 1 place du 11 Novembre
    37130 Saint Michel sur Loire

Horaires de mairie

lundi 16h – 18h
mardi au vendredi 10h – 12h
Samedi 10h30 – 12h